NOM COMMUN :
 Laurier noble.
NOM UNIVERSITAIRE :
 Laurus nobilis L.
DESCRIPTION :

FAMILLE :
Lauracées.
AUTRES APPELLATIONS :
Myrca cerfera L. Laurier sauce.
PARTIES UTILISÉES : Feuilles. Baies. Rameaux. Huile essentielle.
ORIGINE : Asie mineure. Bassin méditerranéen.                 
.........            
COMPOSITION :
Huile essentielle.
Alcaloïdes. Terpenoïdes (linalol, géraniol, eugénol, pinène)
Eucalyptol.          
(Pour formule complète, v. informations médicales)                                             
PROPRIETES THERAPEUTIQUES :

Le Laurier est un arbuste de 2 à 6m, au feuillage toujours vert, donnant comme fruit une petite baie ovoïde de couleur noire violacée.
Il est un des nombreux représentant de la famille des Lauracées, qui comprend
45 genres et plus de 1000 espèces différentes, réparties dans toutes les régions tempérées et subtropicales ( Asie, Afrique et Amérique ).
Certaines de ces variétés, comme par exemple le Laurier cerise, présentent des taux élevés de toxicité.  (Voir Informations médicales)
                                          ____________________

Dans l'antiquité grecque, cet arbre est consacré à Apollon. La mythologie nous raconte comment la nymphe Daphnée qui fuyait devant les avances du dieu,
fut métamorphosée en laurier pour lui échapper. Mais Apollon l’embrassa et lui conféra l'immortalité. Et en mémoire de son premier amour, le Dieu en fit son arbre de prédilection et le consacra aux chants, aux triomphes et aux poëmes.
Notons également que dans l’Antiquité, une catégorie de devins, appelés les Daphnéphages, le front ceint de laurier, mangeaient de ses feuilles avant les séances de divination. La pythie de Delphes mâchait des feuilles de laurier avant
de rendre ses oracles.
                                         ____________________

L'origine de l'emploi du Laurier en tant que plante médicinale remonte à une antiquité très reculée.
Le papyrus égyptien d'Ebers, conservé à Leipzig et daté de 1.550 avant J.-C,
"le livre relatif à la préparation des médicaments pour toutes les parties du corps",
et qui comporte des passages recopiés remontant au début du troisième millénaire av. J.-C. mentionne déjà le Laurier comme plante thérapeutique employée en potions, lavements, baumes et fumigations. Le médicament à ingérer était incorporé avec du vin de datte, du lait ou du miel.

Les propriétés médicinales du Laurus nobilis sont très nombreuses,
en particulier sous sa forme d'huile essentielle.
Fluidifiant des mucosités, elle favorise l'expectoration et calme les spasmes.
Doté d'un pouvoir antiseptique puissant, elle est bactéricide, anti-infectieuse et également fongicide.
Son action est importante sur les staphyloccoques, gonocoques et streptocoques.
Elle est recommandée dans les cas d'entérocolites infectieuses, de stomatite,
de grippe, d'infections virales, de sinusites ou bronchites chroniques.
Les propriétés antalgiques de l'huile essentielle sont particulièrement appréciées
dans les cas de douleurs dentaires, d'arthrose ou de rhumatismes, ou de traumatismes musculaires.(entorses).
Un autre aspect de ses propriétés concerne son action equilibrante sur le système nerveux et apporte un mieux-être aux personnes souffrant de dépression, d'anxièté
ou d'insomnies.
En usage extene, son efficacité est remarquable sur les plaies, ulcère, aphtes, psoriasis, dermatoses infectées, acnée, furoncles, contractures musculaires.
La feuille de Laurier en infusion est utilisée comme stimulant digestif, calmant,
anti-migraineux et comme anti-grippe.
la décoction: 50 g de feuilles pour un litre d'eau bouillante est utile pour la détersion des plaies et des brûlures, comme liquide insectifuge ou pour détruire les parasites externes chez les animaux.
Une recette africaine préconise l'emploi de feuilles fraîches écrasées au pilon en application sur les plaies infectées, les piqûres d'insectes et les dermatoses.

                                          ___________________

Ajoutons que le mot "Baccalauréat" (bacca laureati : baie de laurier) est le diplôme
qui était remis aux nouveaux docteurs en médecine.
Durant le Moyen-Age, on couronnait de laurier ceux qui se distinguaient par leurs recherches ou leur savoir. Symbole de renommée, d'inspiration et de triomphe,
le laurier est ausi un symbole de paix.

                                         ____________________


Quelques applications en synergie avec d'autres espèces.:
- Maux de tête et migraines: préparer un grog avec 1 g. + 1 g. Menthe poivrée; déguster lentement après le repas.
- Toux récidivante (adultes): 1 g. + 1 g. Myrte sur comprimé neutre,
3-4x par jour (Editions MDB)
- Acné purulente: 1 g. + 1 g. Lavande officinale en application sur boutons
3-4x par jour (Editions MDB)
- Aphtes: 2 g. 2x par jour en application (www.labo-hevea.com)
- Tendinite, douleurs rhumatismales, entorses : 5 g. + 10 g. Romarin officinale
à cinéole + 10 g. Gaulthérie dans 15 ml d'HV Macadamia. quelques g. sur les points douloureux (Editions MDB)
- Timidité, manque de confiance en soi: 1 g. + 1 g. Menthe poivrée sur comprimé neutre (Editions MDB)
- Drainage lymphatique: 5 g. + 10 g. Bois de rose + 10 g. Palma Rosa dans 20 ml d'HV Macadamia. (Editions MDB)
- Stimulation du cuir chevelu et croissance des cheveux: 2 à 3 g. + 2 g. Orange douce dans une noix de shampoing (Dr A. Zhiri)


INDICATIONS :



PROPRIÉTÉS EN USAGE INTERNE
:   Anti-infectieux. Antalgique. Antispasmodique.   
PROPRIÉTÉS EN USAGE EXTERNE: . Antiseptique. Equilibrante de la peau. Antifongique.  
INDICATIONS EN USAGE INTERNE: Grippe. Sinusite. Infections virales. Bronchites.                                           Insomnie. Anxiété.
INDICATIONS EN USAGE EXTERNEContusions. Douleurs musculaires. Plaies Furoncles.  
UTILISATION EN USAGE INTERNE:  Infusion. Décoction. Huile Essentielle.
UTILISATION EN USAGE EXTERNE:  Hydrolat. Feuilles broyées. Huile Essentielle.

Informations
médicales

 



 

TÚlÚchargements

Fonds d'écrans
Images d'Afrique

-------------------

Liens

Phytothérapie
Afrique
Recherche
Plantes médicinales


------------------